Oriental AIRTIME Adventures 2018 épisode 第5集

Même si le voyage ne se fera que d’ici quelques mois, les adhérents qui ont cliqué « je participe » se posent déjà des questions comme : faut-il un Visa ? Faut-il prendre des cours de mandarin ou de japonais ? Comment vais-je recharger mon smartphone ? Pourrai-je mettre mon statut Facebook à jour ? Faut-il vraiment être tout nu dans un Onsen ? etc.

Alors tout au long de ces mois avant le départ, nous vous apporterons les réponses à vos interrogations, afin que votre séjour se passe dans les meilleures conditions possible.

Electro. Photo : D.R.

Electro. Photo : D.R.

Question de d’électricité !

Accros du téléphone et de la tablette, la question essentielle est : comment vais-je recharger mon smartphone ? Nos prises françaises sont-elles compatibles avec les prises secteur chinoises et japonaises ? Avons-nous vraiment besoin d’un adaptateur pendant notre séjour ? Soyez rassuré, vous pourrez recharger ces objets indispensables chaque soir dans votre hôtel.  Mais avant de partager votre chambre avec Electro, lisez ces quelques lignes, cela vous évitera de prendre 20 000 volts en le réveillant trop brutalement !

Speed Formation électrique :

Il existe en effet plus de 15 types différents de prises électriques à travers le monde.

En France et en Europe (sauf en Grande-Bretagne) on utilise les prises type C, E et F, avec un courant de 230 V et 50 Hz.

Prise sans terre, prise française avec terre, prise plus traditionnellement trouvable en Allemagne.

Prise française sans terre, prise française avec terre, prise avec terre plus traditionnellement trouvable en Allemagne. Photo : D.R.

L’électricité en Chine

Même s’il reste quelques endroits reculés, la Chine est bien électrifiée. Il faut savoir que le courant électrique est de 220 volts avec une fréquence de 50 Hz. Rassurez vous, (presque) tous vos appareils acceptent le courant de 100 à 240 V et 50 à 60 Hz, mondialisation oblige !

Par contre la Chine dispose de différentes prises électriques : la plupart des prises murales acceptent les fiches de type A (Utilisé aux USA) et de type I.

Prise commune aux USA, et prise chinoise… aux yeux bridés. Coïncidence ? Photo : D.R.

Prise commune aux USA, et prise chinoise… aux yeux bridés. Coïncidence ? Photo : D.R.

Néanmoins, dans les lieux dit « internationaux » comme les hôtels ou parcs d’attractions (vous voyez de qui on parle…) ont trouve une prise qui est de type A et I tout en acceptant les prise de type C (celle de France).

Une prise pour les alimenter tous. Photo : D.R.

Une prise pour les alimenter tous. Photo : D.R.

L’électricité au Japon

Le courant électrique varie de 100 à 130 Volts et la fréquence est de 50 Hz dans le nord du Japon;, alors que dans l’ouest (le Kansai) et le sud sont en 60 Hz.

Pour les prises électriques, elles sont de type A, identique aux USA et à la Chine à certains endroits. En conséquence, un adaptateur pour prises américaines est indispensable.

Conclusion

En Chine avec votre prise française vous n’aurez pas de soucis, par contre au Japon il vous faudra munir d’un adaptateur type A comme en Amérique !

Sinon prenez un chargeur manuel, après avoir bien fait travailler vos jambes dans les parcs, faites travailler vos bras !

Photo : D.R.

Recharger son téléphone à la dynamo ? Ça existe vraiment ! Photo : D.R.

Allez, vous pouvez retourner à votre cours de yoga ou de maniement de baguettes.

À suivre…

Photo : D.R.

Photo : D.R.

Oriental AIRTIME Adventures 2018 épisode 第4集

Même si le voyage ne se fera que d’ici quelques mois, les adhérents qui ont cliqué « je participe » se posent déjà des questions comme : faut-il un Visa ? Faut-il prendre des cours de mandarin ou de japonais ? Comment vais-je recharger mon smartphone ? Pourrai-je mettre mon statut Facebook à jour ? Faut-il vraiment être tout nu dans un Onsen ? etc.

Alors tout au long de ces mois avant le départ, nous vous apporterons les réponses à vos interrogations, afin que votre séjour se passe dans les meilleures conditions possible.

 

Crédits : D.R.

Crédits : D.R.

Question de sécurité !

Hélas, ni Chuck Norris, Jean-Claude Van Damme ou Steven Seagal ne sont dans la liste des participants. Il faudra donc vous débrouiller seul contre la mafia chinoise, les Yakuza ou autres ninjas. Mais avant de vous faire offrir « Devenir expert en art martiaux en 10 leçons », lisez d’abord ces quelques lignes, cela vous évitera de partager votre chambre avec Michael Dudikoff .

Sécurité

Que cela soit la Chine ou le Japon, ces deux pays ne sont pas du tout dangereux pour nous Européens et de surcroit touristes.

Néanmoins il y a deux différences notable entre la Chine et le Japon, la petite délinquance et le savoir vivre !

En Chine

Crédits : D.R.

Crédits : D.R.

Il faut faire attention aux pickpockets surtout dans un parc bondé. En somme, vous devez prendre toutes les précautions pour protéger votre porte monnaie, votre téléphone et autres objets de valeur.

Néanmoins, vous pouvez sortir votre téléphone pour vous repérer dans le parc grâce à l’appli de Disneyland Shanghai, vous ne risquez pas grand-chose, vu qu’ils sont tous aussi en train de consulter leur portable.

Si par malheur vous vous faisiez déposséder de votre téléphone portable, dites vous que c’est un juste un retour au pays pour cet objet made in China !

Dans l’hôtel, nous vous conseillons de placer vos objets de valeur dans le coffre dédié à cet effet ou dans votre valise fermée à clé.

Par contre ce qui peut vous choquer, c’est plutôt le manque de savoir vivre.

On est d’abord surpris par le volume sonore. Les Chinois parlent fort. Il n’est pas rare que des disputes éclatent. Alors s’il vous arrive d’avoir, disons, une « conversation » ne soyez pas impressionné par les vociférations.

Le manque de courtoisie dans les transports en commun ou bien dans les files d’attente surprend également. Ne soyez pas étonné d’être bousculé dans le métro ou bien de jouer des coudes pour sortir. Dans les files d’attentes, il n’est pas rare qu’on vous pousse pour avancer plus vite et si par malheur vous laissez que quelques centimètres entre vous et la personne de devant, ne soyez pas étonné qu’on vous bouscule pour s’y insérer.

Un conseil, soyez vigilant à ne pas vous laisser faire et un bon « espèce d’enfoiré tu ne passes pas » en français évidemment, suffira à calmer l’audacieux ☺

Au Japon

C’est tout le contraire, celui-ci fait parti du trio des pays les plus sûrs au monde en termes de criminalité et de délinquance.

D’abord il n’y a pas ou très peu de pickpockets. Vous pouvez laisser trainer votre téléphone ou sac, personne ne viendra le prendre. Bien au contraire, les Japonais feront tout pour vous le rapporter.

Idem pour le savoir vivre ! Même nous Européens nous passons presque pour des goujats au Japon. Tout est très codifié et heureusement en tant que Gaijin, les Japonais on une certaine indulgence envers notre comportement très Frenchie.

Crédits : D.R.

Crédits : D.R.

Par exemple dans le métro, sur le quai mettez vous bien sur le coté des portes pour laisser les gens sortir et attendez que tout le monde soit sorti. Vous verrez, les Japonais formeront une file naturellement. Comme pour prendre les Escalators : une file va se former automatiquement et vous verrez que cela est bien plus fluide que nos attroupements à Nation par exemple !!

Crédits : D.R.

Crédits : D.R.

C’est la même chose pour les files d’attente dans les parcs, pas la peine d’avoir peur de se faire doubler. Par contre faudra savoir courir pour récupérer des Fast Pass de Toy Story Mania…

Le sol Japonais !

Si vous sentez des vibrations, c’est soit que vous êtes à bord d’un Vekoma soit que le sol tremble pour de vrai. Alors voici quelques consignes à suivre :

Si vous êtes à l’intérieur : « ABRITEZ-VOUS ET AGRIPPEZ-VOUS »

  • Restez à l’intérieur.
  • Abritez-vous sous un meuble lourd, comme une table, un bureau, un lit ou tout meuble solide.
  • Couvrez votre tête et votre torse afin de vous protéger de tout objet qui pourrait vous tomber dessus.
  • Agrippez-vous à l’objet sous lequel vous êtes réfugié afin de rester couvert. Préparez-vous à suivre cet objet en mouvement jusqu’à ce que le tremblement ait cessé.
  • S’il n’y a aucun meuble solide sous lequel vous pouvez vous réfugier ou si vous êtes dans un couloir, mettez-vous en position accroupie le long d’un mur intérieur et protégez votre tête et votre cou avec vos bras.
  • Si vous êtes dans un centre commercial, entrez dans le magasin le plus proche. Éloignez-vous des fenêtres et des rayons comportant des objets lourds.

Si vous êtes à l’extérieur

  • Restez à l’extérieur.
  • Dirigez-vous vers un endroit dégagé, à l’écart des immeubles. L’endroit le plus dangereux se situe à proximité des murs extérieurs.

Internet en Chine

Comme vous le savez, Internet est très surveillé et certains sites ou applications ne fonctionnent pas en Chine. C’est le cas de Facebook, vous voyez le nombre de notifications mais impossible d’ouvrir l’appli. Idem pour pas mal de messageries instantanées et cela évolue souvent dans le mauvais sens. WhatsApp fonctionnait mi-2017 mais aujourd’hui est bloquée. La seule application qui « fonctionne » est WeChat, l’app préférée des Chinois et surtout du gouvernement.

N’essayez pas non-plus un VPN, ceux-ci sont régulièrement bloqués. Et pour seulement 3 jours, une petite cure sans internet ne vous fera pas de mal !!

Conclusion

Rangez votre aérosol anti-agression et visitez, regardez, observez, avec humilité. Tout se passera à merveille.

Allez, vous pouvez retourner à votre cours de yoga ou de maniement de baguettes.

À suivre…

Crédits : D.R.

Crédits : D.R.

Oriental AIRTIME Adventures 2018 épisode 第3集

Même si le voyage ne se fera que d’ici quelques mois, les adhérents qui ont cliqué « je participe » se posent déjà des questions comme : faut-il un Visa ? Faut-il prendre des cours de mandarin ou de japonais ? Comment vais-je recharger mon smartphone ? Pourrai-je mettre mon statut Facebook à jour ? Faut-il vraiment être tout nu dans un Onsen ? etc.

Alors tout au long de ces mois avant le départ, nous vous apporterons les réponses à vos interrogations, afin que votre séjour se passe dans les meilleures conditions possible.

Pour aller aux toilettes en Asie, il va falloir tout réapprendre.

Pour aller aux toilettes en Asie, il va falloir tout réapprendre. Crédits : D.R.

Question de petits ou gros besoins !

Non, on ne parle pas ici de votre besoin de faire des parcs, mais juste de faire ses petites ou grosses commissions et pas dans les magasins, s’il vous plait !!! Bon vous l’aurez compris, on va vous parler de lieux d’aisance, de cabinets, de toilettes, de chiottes finalement.

Notre voyage se déroulant dans deux pays ayant une hygiène allant de « acceptable » à « plus que parfait », il ne sera pas nécessaire de remplir votre valise de papier toilette. Mais néanmoins pour la première fois à Parcs Passion, une petite explication sur les toilettes s’impose aux participants.

Pas la peine d’aller jusque là, on vous dit tout ! Crédit : Parcs Passion

Pas la peine d’aller jusque là, on vous dit tout ! Crédit : Parcs Passion

Les WC en Chine

Si l’envie est de ne pas visiter Disneyland ou la ville de Shanghai, mais de vous aventurer dans la campagne profonde, un conseil : ne soyez pas regardant ou alors retenez-vous jusqu’au retour à votre hôtel. La Chine est un pays en pleine évolution et contrasté. Ainsi pour le sujet qui nous préoccupe, les WC vont du simple trou sans porte, évidemment situé plutôt à la campagne, à des WC à l’européenne dans les villes et lieux touristiques. C’est la raison pour laquelle le gouvernement Chinois décerne des étoiles aux meilleures toilettes. Ainsi vous pourrez trouver des toilettes ayant 3 ou 4 étoiles. Malheureusement le guide Water & Closets n’existe pas en Chine, alors pour les dénicher, cela sera au petit bonheur la chance ou bien en téléchargeant la nouvelle application : National Public Toilet Cloud qui est disponible via WeChat !

En résumé, si vous ne quittez pas l’hôtel, Disneyland et la ville de Shanghai, vous aurez quoi qu’il arrive des toilettes comme chez nous, à un détail près…

Hein ?

Oui, sinon, pourquoi ce billet ?

Vous remarquez un détail ? Crédit : D.R.

Vous remarquez un détail ? Crédit : D.R.

Car c’est au moment d’aller aux toilettes, que vous devrez bien choisir quelle porte pousser. Pas d’affolement, les pictogrammes à l’entrée vous mènerons vers votre destination classique, femme, homme et même famille. Après c’est plus délicat… Car il existe encore et même dans les endroits dit moderne des WC à la turque. Oui, ceux qui étaient encore dans les écoles pour les moins jeunes d’entre-vous. Alors pour ne pas vous tromper, repérer bien le picto qui représente un WC « normal » sur la porte. Soyez attentif, à Shanghai Disneyland, il se trouve souvent sur un coté et il n’y en a très peu… voir même un seul !

Tout est dans le détail ! Crédit : D.R.

Tout est dans le détail ! Crédit : D.R.

Les WC au Japon

Ouf me direz-vous, on vient de passer l’épreuve la plus difficile avec les toilettes Chinoise ? Que nenni !!

 Certes au Japon les toilettes sont un art comme peut l’être la calligraphie, certes l’hygiène est porté à son paroxysme, mais vous serez parfois confronté aussi à des toilettes à la turque. Ce sont en fait les toilettes dites traditionnelles, les washikidaibenki. Donc encore une fois, soyez prudent en poussant une porte.

Passons enfin aux toilettes spécial geek ! Les toilettes high-tech, qui sont les yoshikidaibenki. Véritables appareils multifonctions (mais ne font pas encore le café), ces WC sont équipés de différents systèmes qui rendent la vie plus agréable : lunette chauffante, jet d’eau qui lave le postérieur, souffle d’air pour sécher. Il y aussi certaines options comme la lunette qui se rabat toute seule, une musique d’ambiance pour masquer les bruits…

Bien entendu, pour piloter votre cuvette, il faut une certaine habitude sans quoi si vous êtes un homme, vous risquer d’actionner le bouton lavage du minou !

Heureusement, les fabricants de toilettes japonais ont récemment adopté une signalétique standard en vue notamment des jeux olympique en 2020. Huit pictogrammes ont été standardisés : tirer la chasse (1), tirer la chasse en mode éco (2), ouvrir le battant sans le toucher (3), lever la lunette sans la toucher (4), STOP! (5), nettoyage de l’anus (6), nettoyage de la vulve (7), séchage (8).

Honnêtement, pas de quoi s’inquiéter : c’est clair !

Honnêtement, pas de quoi s’inquiéter : c’est clair ! Crédit : D.R.

Evidemment, tous ne sont pas standardisé, mais vous ne risquez rien en testant les différents boutons, vous ne compromettrez pas vos partie intimes, on vous le promet.

Petite précision, la plupart des toilettes permettent de régler la pression du jet. Par défaut, la pression pour la vulve est moins forte que pour l’anus (c’est à ce moment que vous pouvez vous rendre compte du bon ou mauvais choix). Autre option assez courante, la température de l’eau peut aussi être réglée.

 

Et maintenant, petit exercice : trouvez où se règle la température de l’eau… Crédit : D.R.

Maintenant que vous êtes rassuré, petit exercice : trouvez où se règle la température de l’eau… Crédit : D.R.

Si vous séchez devant le tableau de bord digne d’un A380, rassurez-vous, vous faites parties des 25 % de touristes qui ne sont tout simplement jamais parvenus à les utiliser.

Pour les traditionalistes indécrottables, il vous reste la solution d’utiliser le papier toilette toujours disponible en cas de secours ou plus couramment pour sécher plus vite.

Mais un conseil, essayez toujours, car vous ne pourrez pas vous en passer et de retour en France vous serez presque nostalgique des toilettes made in Japan !

Bonus spécial hommes

"Graffiti Eraser » ? Crédit : D.R.

Pourquoi est-ce qu’on vous montre soudainement des jeux vidéo ? Crédit : D.R.

Tout le monde sait que les japonais sont fous de jeux vidéo, alors même en pause « pipi », ils peuvent jouer dans les urinoirs ! Oui, vous contrôlez le jeu avec… votre jet d’urine. Par exemple, dans le jeu Graffiti Eraser vous lavez des graffitis sur les murs ou bien dans le jeu The North Wind and the Sun and Me, votre jet vous permet de soulever la jupe des filles. Ainsi, plus grande est la pression, plus la jupe est soulevée… Vous trouverez ses urinoirs un peu spéciaux principalement dans les salles d’arcade qui foisonnent à Akihabara.

C’est autre chose que la mouche imprimée dans les urinoirs allemands ! Crédit : D.R.

C’est autre chose que la mouche imprimée dans les urinoirs allemands ! Crédit : D.R.

Conclusion

N’hésitez pas à regarder avant de vous engager dans les toilettes en vérifiant bien qu’elles sont de style européen et apprenez par cœur le manuel « les Toilettes japonaises pour les nuls ».

Allez, vous pouvez retourner à votre cours de yoga ou de maniement de baguettes.

À suivre

Et pour le prochain épisode, pensez à réviser votre Mawashi-Zuki, cela pourrait être utile !

??? Crédit : D.R.

??? Crédit : D.R.

Oriental AIRTIME Adventures 2018 : 第2集

Même si le voyage ne se fera que d’ici un an et demi, les adhérents qui ont cliqué « je participe » se posent déjà des questions comme : faut-il un Visa ? Faut-il prendre des cours de mandarin ou de japonais ? Comment vais-je recharger mon smartphone ? Pourrai-je mettre mon statut Facebook à jour ? Faut-il vraiment être tout nu dans un Onsen ? etc.

Alors tout au long de ces mois avant le départ, nous vous apporterons les réponses à vos interrogations, afin que votre séjour se passe dans les meilleures conditions possible.

Comme Leveinard, suivez les conseils de l’infirmier Yves. Crédit : D.R.

Comme Leveinard, suivez les conseils de l’infirmier Yves. Crédit : D.R.

Question de santé !

Même si vous êtes hypochondriaque, ce voyage se passera en toute sécurité si vous observez quelques règles de base. Sinon, l’option rapatriement par Planète Assistance* vous sera offerte !

Vaccinations

Si par malchance, vous avez la fièvre, celle-ci ne sera pas jaune ! Aucune vaccination n’est exigée pour les voyageurs en provenance d’Europe. Il n’y a pas de fièvre jaune en Chine ni au Japon. Par contre les vaccins habituels (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche) sont néanmoins recommandés. Notre séjour se passera principalement dans des grandes villes, donc pas d’inquiétude au sujet de la rage (présente en Chine dans les zones rurales) ou bien l’encéphalite japonaise (qui sévit particulièrement dans les zones de rizières et pendant la mousson).

On vous le dit : Tout est sous contrôle !!


Hygiène

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère que le Japon possède un niveau sanitaire équivalant à celui de l’Europe de l’Ouest ou de l’Amérique du Nord.
En dépit de l’accident de la centrale de Fukushima, l’OMS juge le risque sur la santé minime. Donc pas besoin d’emporter des comprimés d’iode, vous ne vous transformerez pas en Godzilla !

Pour la Chine, il s’agit d’un pays à l’hygiène précaire. Néanmoins, les villes comme Shanghai, les hôtels de luxe et bien sur les parcs d’attractions sont d’un niveau tout à fait correct.

Par contre l’eau du robinet n’est potable nulle part. Donc il est impératif de ne boire que des bouteilles d’eau fermées, des sodas… ou de la bière, bien sûr !

Une image vaut mille mots. Montage : Yves Merienne.

Une image vaut mille mots. Montage : Yves Merienne.

Les fraudes massives sont fréquentes, et souvent très graves lorsqu’elles concernent les produits alimentaires. Alors attention aux contrefaçons, qui sévissent même pour les boissons connues comme la bière Budweiser ! Idem pour la contrefaçon de médicaments qui touche tous le pays.

Si vous souhaitez néanmoins demander un verre d’eau dans un restaurant, ne soyez pas surpris qu’elle vous soit servie chaude. Vu que l’eau a toujours été dangereuse, les Chinois ont pris l’habitude de boire l’eau bouillie et chaude, comme cela, ils étaient sur qu’elle était buvable.

Pollution

En Chine, certaines zones très polluées comme Shanghai peuvent poser des problèmes aux voyageurs allergiques, asthmatiques, cardiaques ou souffrant d’insuffisance respiratoire. Pour vous rassurer, le gouvernement chinois a fermé plus de 150 usines autour de Disneyland. Mais il y a peu de cas de personnes se retrouvant gravement malades. C’est surtout une gène au niveau de la respiration ou bien des picotements dans la gorge. Vu le peu de temps que l’on reste, cela s’estompera rapidement.

Le port du masque est courant en Asie. Crédit : D.R.

Le port du masque est courant en Asie. Crédit : D.R.

Au Japon, la pollution vient souvent de la Chine… Pour la ville de Tokyo, la pollution a fortement baissé depuis l’interdiction des véhicules diesel et l’application de normes drastiques.

Dans le reste des lieux où nous séjournerons, la pollution est identique à Tokyo ou même à Paris.

Par contre que cela soit au Japon ou en Chine, le port d’un masque est courant. Donc si vous souhaitez en porter un, on ne vous prendra pas pour un hurluberlu.

À Tokyo Disneyland, des masques anti-pollution thématisés… mais en tailles enfants :( Crédit : D.R.

À Tokyo Disneyland, des masques anti-pollution thématisés… mais en tailles enfants 🙁 Crédit : D.R.

Conclusion

Ne buvez pas d’eau du robinet ou d’une provenance douteuse et ne buvez que de l’eau en bouteilles fermées ou bien des sodas ou de la bière.

Allez, vous pouvez retourner à votre cours de yoga ou de maniement de baguettes.

Tout est plus facile avec des chats ! Crédit : D.R.

Tout est plus facile avec des chats ! Crédit : D.R.

À suivre

Et pour le prochain épisode, un billet très spécial sur…

??? Crédit : D.R.

??? Crédit : D.R.

…mais c’est quoi ce pictogramme ?!¿

* Planète Assistance est la société d’assurance spécialisée dans l’aide aux voyageurs français à l’étranger où travail Michel Bernadin… Banzaï !

Oriental AIRTIME Adventures 2018  : 第1集

Même si le voyage ne se fera que d’ici un an et demi, les adhérents qui ont cliqué « je participe » se posent déjà des questions comme : faut-il un Visa ? Faut-il prendre des cours de mandarin ou de japonais ? Comment vais-je recharger mon smartphone ? Pourrai-je mettre mon statut Facebook à jour ? Faut-il vraiment être tout nu dans un Onsen ? etc.

Alors tout au long de ces mois avant le départ, nous vous apporterons les réponses à vos interrogations, afin que votre séjour se passe dans les meilleures conditions possible.

Passage de l'immigration au Japon. Crédit : D.R.

Passage de l’immigration au Japon. Crédit : D.R.

Première question : Les formalités administratives

Premièrement, votre carte d’étudiant, même si elle est tout pour vous, ne vous sera pas utile pour ce voyage.

Le passeport

Votre passeport devra avoir une date de validité supérieure à 6 mois après le voyage (attention, à un jour près l’immigration chinoise peut vous faire des chinoiseries et donc vous refuser l’entrée). Si vous avez un passeport non-biométrique, rassurez-vous, il sera accepté que cela soit en Chine ou au Japon.

Au Japon, les autorités consultent systématiquement les fichiers d’Interpol. Ainsi, si vous utilisez un passeport qui a été déclaré perdu, volé, périmé ou ayant une validité insuffisante, c’est direct retour vers le pays d’embarquement… donc en Chine ! (Et là c’est un adhérent Parcs Passion assigné à résidence en Chine !)

Le billet d’avion

Certes, c’est indispensable pour prendre l’avion, mais aussi obligatoire pour pouvoir entrer en Chine. Quand le gentil (à ce stade il est toujours gentil) policier vous demande votre passeport, n’oubliez pas de présenter votre billet d’avion au départ de Chine. Cela prouvera que vous comptez bien quitter le pays. Au Japon, ils sont moins curieux.

De toutes façons, ce billet d’avion, vous l’aurez forcément pris avec vous au moment de partir… sinon c’est que vous ne partez pas !

Le Visa

Visa or not Visa, that is the question*.

Pas la peine d’aller sur le site de l’ambassade Chinoise, qui n’est même pas à jour, ou de demander aux Frères Tang, la réponse est : pas de Visa.

Oui, vous n’aurez pas besoin de Visa pour rentrer en Chine, ni au Japon.

Petite explication de texte : En Chine, depuis le 30 janvier, les ressortissants de 51 pays – dont la France – qui sont en transit vers un pays tiers (au hasard… le Japon), ont une dispense de Visa. Cette dispense est valable pour les séjours n’excédant pas les 144 heures (soit 6 jours, c’est plus que nécessaire dans notre cas). Cette nouvelle réglementation n’est applicable que pour des séjours dans les provinces du Jiangsu et du Zhejiang ainsi qu’à Shanghai : ça tombe bien, c’est là que nous allons ! Il faut posséder un billet d’avion (voir le point plus haut) et/ou un visa pour le pays de destination (pour nous c’est le Japon : pas besoin de Visa au Japon, donc le billet d’avion suffira) pour prouver que nous sortirons bien de Chine dans les 6 jours.

File d'attente spéciale pour les séjours d'1 à 6 jours en Chine.

File d’attente spéciale pour les escales d’un à six jours en Chine. Crédit : Yves Merienne.

Donc, si Shanghai fait parti d’un voyage et n’est juste qu’une escale, pas besoin de visa. Ce qui est notre cas puisque nous allons faire Paris – Shanghai – Osaka puis Tokyo – Paris.

Pour info, vous retiendrez que si vous vouliez faire un simple voyage aller-retour en direction de Shanghai (exemple : Paris – Shanghai – Paris), il vous faudrait un visa obligatoire.

Conclusion

Votre obligation : avoir un passeport valide 6 mois après le dernier jour du voyage, à votre nom bien sûr. Rien d’autre. Pour le billet d’avion, on s’en occupe !

Allez, vous pouvez retourner à votre cours de yoga ou de maniement de baguettes.

Tout est plus facile avec des chats !

Tout est plus facile avec des chats ! Crédit : D.R.

La suite au prochain épisode…

* Visa ou pas Visa, c’est la question (Traduction en Français, conformément à loi n° 94-665 du 4 août 1994, même si vous aviez sans doute compris).

Parcs et Attractions N°42

C’est la rentrée ! Alors n’oubliez pas de remplir votre cartable. Entre le livre de géographie et d’histoire, glissez subrepticement le dernier Parcs et Attraction n°42 qui vient de sortir.

Parcs et Attractions N°42

Parcs et Attractions N°42

Au sommaire, un entretien d’un ancien de Mirapolis à l’occasion de l’exposition Mirapolis qui se déroulera les 14 et 15 septembre. Puis un reportage sur Dwervelwind le dernier coaster de Toverland  et sur Ty Bamboo un parc créé sous l’impulsion de M. Campion en Seine et Marne.

En exclusivité, un entretien avec Marc Terenzi organisateur des Horror Nights à Europa Park, qui, cette année ne sera pas aux commandes. Marc Terenzi vous dit tout sur cet arrêt et vous dévoile ses projets pour la soirée du 31 octobre.

Calendrier 2013, il est encore temps !

Calendreir 2013 boutique

Il est encore temps de commander le calendrier Parcs Passion 2013.

Même si vous avez perdu le bon de commande, faite comme l’un des adhérent, recopier méticuleusement le bon de commande !

Mais si vous n’avez pas la patience et le talent d’un dessinateur, une simple feuille blanche indiquant le nombre de calendrier souhaité et votre adresse suffira, le tout accompagné de son règlement (chèque ou virement exclusivement).

Par la même occasion, n’oubliez pas de renouveler votre adhésion 2013 :

  • par virement , RIB disponible à cette adresse : RIB
  • par chèque
  • par paypal en utilisant la page payer sa cotisation

 

 

 

Voilà c’est fini…

« On va pas se dire au revoir comme sur le quai d’une gare. Je te dis seulement bonjour et peut-être après-demain je vous retrouverai… »

Ce « East Coasters Tour » touche à sa fin, hélas !

Après deux ans de préparations, nous avons atteint nos objectifs : Cedar Point et son fameux Top Drill Dragster, des participants ivres de crédits, des valises bondées de souvenirs, des mémoires d’appareils photos remplies de belles images, des kilos en trop et des coups de soleil pour narguer les collègues au bureau lundi matin.

Nous, heureux AirTimer 2012, sommes heureux et repus de ce magnifique voyage aux pays de l’oncle Sam. Nous remercions toutes les personnes qui ont participé de près comme de loin à la concrétisation de ce séjour. Qu’il s’agisse des organisateurs, des membres du bureau de Parcs Passion, des guides, des présidents ou membres d’associations rencontrées, du chauffeur de bus ou vous, Cher lecteur de ce blog, qui nous avez suivi avec attention, vous avez tous contribué au succès de ce voyage.

Mais comme vous le savez bien, ce n’est qu’une page qui se tourne et nous vous attendons dès demain pour écrire la suite de notre histoire, des 10 ans de l’association et des années futures où d’autres projets, d’autres parcs et d’autres coasters nous attendent déjà.

Parcs_passion_cedar_point_29_08_2012.JPG

Lake Coumpounce + Six Flags New England = On ne chôme pas

En ce lundi 20 août, nous ne faisons pas dans la dentelle ! Deux parcs en une seule journée.

Arrivée juste à l’ouverture de Lake Coumpounce. Nous sommes accueillit par Sarah Fria qui nous confirme que Boulder Dash et Wildcat sont fermés.

Pour compenser ce désagrément et après avoir discuté avec le directeur pendant quelques minutes, il nous annonce qu’il nous offre le buffet. Celui-ci était délicieux et les participants ne se sont pas fait prier pour dévorer de délicieuses salades, poulets grillés, hot-dogs ou glaces. C’est bien sur sans oublier que les sodas sont gratuits à l’intérieur du parc.

De ce fait, nous avons survolé ce parc qui nous a tous enchanté par son emplacement proche d’une colline boisée et au bord d’un lac apaisant.

Tous ont émis le souhait d’y revenir un jour pour Boulder Dash et Wildcat mais aussi pour l’ambiance agréable qui s’en dégage.

Ludovic_20_08_1.JPG Foto Phun d’or par Ludovic

Après une petite heure de trajet, voici Six Flags New England. Dans l’ensemble il est très différent du Six Flags Great Adventure. Il est plus compact, les attractions sont plus thématisées et les coasters sont relativement classiques. Même si Bizarro était le numéro un sur le papier, les riders l’ont trouvé malheureusement pas si extraordinaire que ça, surement un effet de lassitude !

A notre arrivée nous avons été accueillit par l’ensemble du staff du parc y compris John Winkler, le Park President où chacun a pu poser toutes les questions qu’il souhaitait.

Emidio_20_08__2.JPG Foto Phun d’argent par Emidio.

Après une dure journée, une surprise attendait les participants à l’hôtel. Puisqu’une société spécialisée dans les objets sur les parcs d’attractions exposait et vendait différents objets comme livres, photographies ou DVD. Il n’aura fallut pas longtemps pour que certains repartent avec un paillasson spécial fan ou des photographies anciennes de coasters.

Guillaume_V._20_08_3.JPG Fot Phun de bronze par Guillaume V.

Six Flags Great Adventure

Dimanche, on a visité le parc Six Flags Great Adventure.

Parcs_Passion_19_08_2012.JPG

Il s’agit du plus grand parc de la chaîne Six Flags sur la côte est. Donc on s’attendait a une profusion de personnages Looney Tunes comme Bugs Bunny ou Gros Minet, à côté des super-héros DC Comics tels Superman ou Batman.

Hé bien point de profusion, mais plutôt un joyeux désordre au niveau des thèmes. On en ressort avec une impression d’inachevé, n’ayant pas été dépaysé, tant la décoration n’est pas crédible voire défraîchie.

Un bon coup de peinture ne serait pas de trop… A l’évidence, la quantité de grands-huit a été privilégiée au détriment de la qualité, de tout… Les montagnes russes sont posées avec leur thème de super-héros dans des zones sans aucun rapport, tels que Superman et Green Lantern au fond du « Bord de mer ».

Ensuite, la variété de la nourriture laisse à désirée: viandes panées, et tartes frites au sucre. Il y a aussi de mauvaises surprises sur la qualité des montagnes-russes. Même des B&M peuvent vous infliger des baffes à l’instar du décevant Green Lantern.

Cependant, ce désordre est joyeux car il y règne une ambiance joviale et enthousiaste, toute américaine. Ainsi, l’accueil fut excellent, incroyable et cela de manière unanime ! Un énorme merci est de rigueur à Dory, responsable des relations publiques qui avec son équipe nous a accueilli avec un grand panneau de bienvenue, en français! Ils nous ont ensuite fait entrer avant tout le monde pour une ERT sur le grand-huit en bois El Toro.

El Toro est décrit par tous les spécialistes comme un des meilleurs au monde ! Cette ERT nous a ainsi permise de monter la bête 5 fois d’affilé ! Ensuite, nous avons pu également profiter d’une avant-file sur le grand-huit (les pieds dans le vide) Bizzaro, pour un tour avant tout le monde !

Bizzaro fut pour beaucoup une première s’agissant d’un B&M avec musique embarquée et au parcours truffé de décors, d’effets de feu, eau, et lumières.

Mais les bonus se sont poursuivis par une visite des coulisses des grands-huit Batman et Nitro, où nous avons pu prendre de nombreuses photos et filmer les machines en pleine action. Yves_3___.JPG

Enfin, nous avons poursuivis notre visite du parc grâce à nos Flash-Pass aux côtés de 3 membres d’American Coaster Entusiasts, l’association américaines équivalente à Parcs Passion. Eux aussi nous ont offert un accueil exceptionnel où l’amitié franco-américaine a été célébrée comme il se doit.

Yves_1___.JPG Foto Phun d’or pour Yves.

Les montagnes-russes chouchous du jour sont Superman (un grand-huit couché, flying), Nitro (un Méga coaster) aux descentes vertigineuses, Kingda-Ka (la plus hautes du monde) et El Toro. David

PierreBertrand___.JPG Foto Phun d’argent pour Pierre-Bertrand.

Fred___.JPG Foto Phun de bronze pour Frédéric.