Ouverture du Cancan Coaster à Europa Park

Trois jours après l’avoir découvert, petite conclusion sur ce nouvel Eurosat CanCan Coaster.

Pourquoi trois jours ?

Parce que le résultat de ces importants travaux est quelque peu… inégal.

Inauguration du Cancan Coaster en présence de : Jean-Jacques Clerico (Président du Directoire du Moulin Rouge) Luc Besson (EurpaCorp) Jürgen Mack (propriétaire d'Europa-Park)Jean-Victor Clerico (Directeur Général du Moulin Rouge) (photo : © Parcs Passion)

Inauguration du CanCan Coaster en présence de : Jean-Jacques Clerico (Président du Directoire du Moulin Rouge), Luc Besson (EurpaCorp),  Jürgen Mack (propriétaire d’Europa-Park), Jean-Victor Clerico (Directeur Général du Moulin Rouge). (photo : © Parcs Passion)

Difficile de rendre un avis définitif sans prendre un peu de recule, recueillir quelques avis supplémentaires et se poser.

Cancan Coaster entrée (photo : © Parcs Passion)

CanCan Coaster entrée (photo : © Parcs Passion)

« Inégal », c’est un mot qui revient souvent quand on parle d’Europa Park, bien connu pour réaliser des choses absolument sublimes et techniquement à la pointe, mais où il manque souvent un petit quelque chose. Ici une faute de goût, là un manque d’efforts à un endroit ou à un autre, juste un, mais suffisamment visible pour être vu de tous, qui empêchent de s’emballer totalement.

Et sur Eurosat, c’est particulièrement le cas. En tant que coaster familial (dont la taille minimale reste fixée à 1,20 m, dommage), ce nouvel Eurosat rempli bien son contrat : le tracé est le même qu’avant, mais beaucoup plus doux. Le nouveau thème est une bonne idée : la nouvelle façade s’intègre bien mieux dans le quartier français que l’ancien ersatz de Space Mountain.

Cancan Coaster file d'attente (photo : © Parcs Passion)

CanCan Coaster file d’attente (photo : © Parcs Passion)

La file d’attente est le plus grand atout de CanCan Coaster : elle est sublime et chaque salle offre son propre style, et toutes regorges de détails. Il n’y a qu’à voir la porte-fenêtre au bout du couloir, qui fonctionne vraiment et donne accès à une extension de la file dans un jardin, au pied de la rivière.

Le robot d'Eurosat dans la file d'attente du Cancan Coaster (photo : © Parcs Passion)

Le robot d’Eurosat dans la file d’attente du CanCan Coaster (photo : © Parcs Passion)

Les références à l’attraction originelle devraient satisfaire les plus nostalgiques : le robot était tellement vieillot qu’il s’intègre parfaitement au style 1900 dans lequel on l’a caché, comme tout droit sorti de « Metropolis » plutôt que de « Star Wars ». Et surtout, la musique du lift est une sublime réorchestration symphonique du thème original, qui à elle seul pourrait justifier l’existence de cette nouvelle thématisation.

Mais alors, qu’est-ce qui coince ?

La décoration du ride. Après s’être inspiré du Space Mountain original, Eurosat reprends cette fois le concept du Rock’n’Roller Coaster de Floride, nous proposant une virée à travers la Californie, entre palmiers, panneaux d’autoroute et signe Hollywood.

Mais ici la déco est, d’une part, très peu présente. Et d’autre part, on hésitera pas à dire qu’elle est partiellement ratée. Si les nuages qui vous accueillent en haut du lift sont assez sympas, le rares gros éléments du décor sont tous d’un goût assez douteux : l’arc de triomphe et Notre-Dame-de-Paris ne sont pas convaincants. Sensés être des trompes-l’œil peints sur du bois et éclairés en lumière noire, il y a un gros soucis de réalisme : les trompes-l’œil n’en sont pas. Ce sont de bêtes peintures plates sans aucune tentative de faire croire à du relief quand ils sont éclairés en lumière noire. La cathédrale étant même à peine identifiable à cause d’un problème d’échelle.

File d'attente Cancan Coaster (photo : © Parcs Passion)

File d’attente extérieure CanCan Coaster (photo : © Parcs Passion)

Le fait de la revoir également pendant qu’on traverse l’arc-de-triomphe n’arrange rien. Les deux s’éclairent en même temps alors qu’il aurait fallu quelques capteurs de plus pour rendre indépendant l’éclairage de chaque élément. Et il y a peut-être également un soucis dans leur orientation par rapport au circuit (trop exactement perpendiculaire au rail, alors que le circuit est en courbe : on voit donc ces décors arriver légèrement de profil, ce qui accentue l’impossibilité d’y croire alors qu’ils ont plats). Enfin, la forte luminosité dans la sphère, en partie due aux éclairages des sorties de secours, n’aide pas non-plus à s’immerger.

Le ride reste agréable, parce que sa file d’attente est à se pâmer, comme celle du Voletarium l’an dernier.
Parce que le circuit est fluide.
Parce que se retrouver à stationner sur le nouvel aiguillage Mack révolutionnaire à 4 destinations et compter les rails autour de nous est kiffant.
Et parce que la musique du lift est magnifique.

Affiche dans la file d'attente Cancan Coaster (photo : © Parcs Passion)

Affiche dans la file d’attente CanCan Coaster (photo : © Parcs Passion)

Et pour quelques clins d’œil bien sentis à Space Mountain De la Terre à la Lune !

Alors oui, la décoration à l’intérieur du ride laisse sur sa faim, elle laisse même sceptique. Mais le parc en est conscient ! Et travaille dessus. Laissons-nous aller à quelques spéculations : peut-être que par manque de temps, toute la déco n’est pas encore en place ? Peut-être même tous les capteurs n’ont pas été installés ou activés, par manque de temps pour les synchroniser ? Ou peut-être leur faudra-t-il plancher sur de nouveaux éléments de décor à ajouter. Mais s’il semble évident que CanCan Coaster a été ouvert dans la précipitation, il nous paraît également évident que la fermeture hivernale début 2019 sera l’occasion d’améliorer la déco intérieure.

Et qui sait, peut-être aussi de transformer la salle de maquillage, située à côté de la sortie, en boutique ? Parce que si vous voulez du scandale, on en tient un : même pas de boutique à la sortie de l’attraction, en 2018 ! Ça, PERSONNE ne pouvait s’y attendre !

Parcs et Attractions N°37

Parcs et Attractions n°37

Ce premier numéro de l’année 2012 est assez exceptionnel !

Tout d’abord, il sera dans votre boîte aux lettres avant la fin du trimestre, ce qui est un véritable exploit.

Mais ce qui est exceptionnel, c’est la couverture de ce magazine avec la dernière nouveauté d’Europa Park, Wodan Timbur Coaster.

Bien entendu, un dossier complet lui est consacré avec moultes photos de la construction. On ne rappelle pas que le 1er avril, ce n’est pas un poisson, nous allons avoir un ERT rien que pour Parcs Passion.

Parcs et Attraction n°37 p3

Numéro exceptionnel, puisque nous parlons aussi de la nouveauté tant attendue au parc Astérix, OzIris, avec une interview du compositeur de la musique de l’attraction qui dévoile quelques petits secrets mais aussi une interview du Directeur Général de CDA Productions qui annonce la possible extension de cette nouvelle zone et enfin l’interview du scénographe et designer du projet qui nous raconte le partenariat étroit qu’il a eu avec B&M. On nous a même soufflé à l’oreille quelques secrets du parcours.

Parcs et Attraction n°37 p1

Pour finir nous vous avons réservé un grand dossier, très détaillé, sur les liens étroits entre les parcs d’attractions et les films.

Parcs et Attraction n°37 p2

Au moment de la parution de ce billet, le magazine est actuellement sous les presses de l’imprimeur, alors surveillez votre boîte aux lettres, cela risque d’arriver vite !

WeekEnd anniversaire des précisions

Attention changement de programme pour ce WeekEnd Anniversaire à Europa Park et Tripsdrill du 31 mars et 1 avril 2012 !

  • Samedi 31 mars nous irons directement à Tripsdrill (au lieu de dimanche) pour faire notre ERT sur Mammut. Puis journée libre dans le parc.
  • Dimanche matin levée très tôt, encore une fois, pour être à Europa Park avant l’ouverture pour un ERT sur Wodan Timbur Coaster !

Puis après l’Assemblée Générale se déroulera dans une des salles du parc.

On commence bien l’année des 10 ans de Parcs Passion, n’est-ce pas ?

Que les festivités commencent !

Comme vous le savez tous maintenant, 2012 est l’année des 10 ans de Parcs Passion ! Pour cela nous vous avons concocté tout un tas de festivités pour une année d’exception.

Nous commencerons notre année par un week-end en Allemagne les samedi 31 mars et dimanche 1er avril.
Visite de Tripsdrill avec ERT sur Mammut et entretien avec le directeur du parc.

tripsdrill-2

Europa Park avec son nouveau wooden, Wodan puis assemblée générale de Parcs Passion avec renouvellement du bureau. Rappelez-vous, il y a 9 ans, Parcs Passion organisait sont premier week-end Airtime dans le parc de Rust.

Wodan

Nous nous retrouverons le week-end suivant, plus précisément le samedi 7 avril au Parc Astérix pour l’ouverture de la saison 2012 et de son nouveau B&M inverted OzIris.

OsIris

Samedi 12 mai : les participants à l’Hyper Méga AIRTIME 2012 aux USA sont conviés à un pique-nique d’informations à Saint Pierre-lès-Nemours dans le sud Seine-et-Marne.

Eglise de Saint Pierre-lès-Nemours

Le samedi 23 juin, nous vous proposons une escapade nocturne dans l’Oise pour contempler les Feux de Chantilly.

Feux de Chantilly

Du 15 au 31 août, les plus téméraires d’entre nous irons braver les coasters de 11 parcs américains (+100 au compteur !).

Logo Parcs Passion USA 2012

Le samedi 27 ou le dimanche 28 octobre (jour à préciser), nous rendrons visite à un de nos adhérents pour Halloween : Nigloland !

Nigloland halloween 2012

Le samedi 22 décembre, nous nous retrouverons « même jour, même heure, même place » au Steakhouse de Disney Village comme il y a 10 ans pour clore l’année. Quoi de mieux qu’un gros gâteau pour fêter dignement notre anniversaire ?

Steackhouse

10 ans, ça se fête !